A propos

Thématiques

Le Travail Décent

Le Travail Décent est un concept développé par l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Il garantit des moyens suffisants pour satisfaire des besoins humains essentiels. Il repose sur quatre piliers : la création d’emplois et de moyens de subsistance durables, l’amélioration des conditions de travail, de la protection sociale et du dialogue social. Il implique l’élimination du travail forcé, l’abolition du travail des enfants, l’élimination de la discrimination de race ou de genre en matière d’emploi, etc.


Au travers du Programme 2017-2021 « Travail Décent » mis en oeuvre conjointement par FOS, IFSI et SolSoc, nos organisations entendent promouvoir la mise en oeuvre des différentes dimensions du Travail Décent pour les travailleur·euse·s de l’économie formelle et informelle.


Avec l’appui de ses partenaires syndicaux, la Centrale Générale et la Centrale Horval de la FGTB et les Mutualités socialistes UNMS/NVSM, le programme commun renforce ainsi 24 partenaires et 308 organisations de base dans les domaines de l’économie sociale et solidaire, la protection sociale, la défense des droits des travailleur·euse·s, la démocratie et la citoyenneté.

La protection sociale

Chacun·e traverse des moments dans sa vie où il·elle est plus vulnérable. C’est le cas en particulier lorsque l’on tombe malade, que l’on a un accident, mais également quand on perd son emploi,… Ce que nous connaissons en Belgique sous le terme de sécurité sociale est un système d’assurance individuelle basé sur la solidarité et sur une responsabilité collective de la société. Il consiste à garantir l’accès aux soins de santé et à des revenus de remplacement qui forment un filet de sécurité pour continuer à vivre une vie digne dans les moments difficiles. La protection sociale est un droit universel, inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme depuis 1948. Pourtant, seulement 27 % de la population mondiale bénéficient d’une couverture sociale. En Afrique où le défi le plus urgent est l’accès à la santé, plus de 80 % n’ont pas accès à une protection sociale.


Pour Solsoc, il est fondamental de renforcer ce cadre et aussi de le protéger dans les pays où les systèmes de protection sociale sont fragiles ou en voie de privatisation. C’est pourquoi, avec l’appui de l’UNMS et des fédérations Solidaris (WAPI, Solidaris Charleroi, Solidaris Liège, Mutualité du Brabant), Solsoc soutient dans 4 pays d’Afrique (Sénégal, Burkina Faso, Burundi et RD Congo) l’extension des mutuelles de santé communautaires afin de permettre à des familles issues du secteur rural et informel d’accéder à des soins médicaux.


Solsoc encourage par ailleurs la mise en réseaux des mutuelles pour mieux défendre les politiques de santé publique dans les secteurs formels et informels, et l’Assurance Maladie Universelle (AMU).

L’économie sociale et solidaire

Alternative économique au modèle néolibéral, l’économie sociale et solidaire promeut un système basé sur la participation démocratique et la solidarité, plutôt que sur la compétition et la recherche du profit à tout prix. Au Nord comme au Sud, le modèle prend de l’ampleur et rencontre du succès.


Pour Solsoc, l’économie sociale et solidaire constitue une réelle stratégie de création d’emplois décents et d’amélioration des conditions de vie. Que ce soit en milieu urbain ou rural, elle s’adresse majoritairement au secteur informel et aide à repenser les modes de production, de transformation et de commercialisation des produits, ainsi que la gestion économique des coopératives. Les résultats ne se traduisent pas seulement en termes de revenus, mais aussi en qualité de vie, durabilité des dynamiques, inclusion des plus vulnérables, protection de l’environnement… Solsoc entend donc renforcer les capacités des ONG partenaires du Sud et appuyer des coopératives et autres dynamiques économiques avec une attention particulière envers les femmes et les jeunes.


Ces initiatives sont soutenues par Solsoc au Sénégal, au Burkina Faso, en RDC, au Burundi, en Bolivie, en Colombie et au Maroc avec l’appui des assurances P&V.

La démocratie, les droits humains et la participation

Pour Solsoc, le développement passe nécessairement par le respect des droits humains et de la démocratie. Cela peut paraitre évident, et pourtant… Tandis que les extrêmes racistes et autoritaristes ont le vent en poupe, les menaces qui pèsent sur les leaders des mouvements sociaux, les activistes environnementaux, les défenseur·euse·s des minorités s’assombrissent. Malgré ces difficultés et pour tenter d’y résister, nous soutenons la participation des organisations de la société civile et en particulier des jeunes et des femmes à la définition des politiques publiques qui les concernent, qu’elles soient sociales, agricoles ou commerciales.

Solsoc et ses partenaires Nord et Sud défendent :

• Le Droit international et l’application des résolutions de l’ONU
• Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en toute indépendance et souveraineté
• Le droit à la réparation pour les populations victimes de violations de leurs droits ou d’atteinte à leur intégrité physique ou morale
• L’égalité des droits entre hommes et femmes
• Le respect des normes sociales et environnementales dans les traités de commerce internationaux
• Le droit à une alimentation adéquate et durable et le droit à la terre

En utilisant le site Internet ayant pour URL www.solsoc.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte