Burundi

Contexte

Ce petit pays d’Afrique centrale connaît une crise politique depuis que le président Nkurunziza a décidé en 2015 de briguer un troisième mandat. La communauté internationale ne parvient pas à impulser une sortie de crise. Le gel des aides bilatérales de la Belgique, de l’UE, des Pays Bas, des USA ont privé l’État de la moitié de son budget. S’en est suivie une crise des devises, entraînant des pénuries de produits importés, de même qu’une flambée des produits de première nécessité, aggravant encore la situation des plus vulnérables. Les agriculteurs burundais en font partie, notamment les caféiculteurs qui subissent les changements climatiques et la tendance baissière des cours mondiaux du café.

Notre action

Le programme quinquennal de Solsoc au Burundi contribue à l’avancement des 4 piliers du travail décent: la protection sociale, la défense des droits des travailleurs/euses, la création d’emplois et le dialogue social.

Solsoc appuie 27 mutuelles de santé dans les 5 régions caféicoles du Burundi. Malgré les difficultés rencontrées par celles-ci suite à la relance de la Carte d'Assistance Médicale, presque gratuite et de ce fait impossible à concurrencer, elles sont devenues plus performantes et contribuent à améliorer les conditions socioéconomiques des ménages et la qualité des soins de santé. Un travail important de plaidoyer est également mené en faveur d’une meilleure protection sociale. Solsoc appuie aussi les coopératives afin qu’elles soient plus autonomes, en développant par exemple une activité de transformation. Toutes ces initiatives sont renforcées grâce aux formations des leaders des mutuelles et des coopératives à l’Université Populaire Haguruka, devenue une référence locale en la matière.

Au Burundi, Solsoc participe également à la défense des droits des travailleurs/euses en s’appuyant sur la Fédération Burundaise des Travailleurs de l’alimentation (FEBUTRA). 9 syndicats ont été mis en place dans le secteur agro-alimentaire formel et informel pour y former les membres et les leaders, y assurer l’éducation syndicale et soutenir leur dialogue social.

4

ORGANISATIONS PARTENAIRES BURUNDAISES

36

ORGANISATIONS LOCALES SOUTENUES

3.5

MILLIONS D'EUROS D'APPORT FINANCIER DE SOLSOC

Témoignage

Nous récoltions très peu et étions vulnérables. Lorsqu’une dépense imprévue arrivait, pour notre santé ou pour l’école, nous étions obligées de vendre directement notre production et après il ne nous restait plus rien. Dès que nous avons reçu la formation de l’Université Populaire Haguruka pour améliorer nos exploitations, notre production a augmenté, nous avons eu de quoi manger, de quoi aider les autres et même du surplus à vendre. De plus, nous épargnons dans le cadre d’un Fonds pour les intrants géré par la coopérative. Ce fonds génère des petits bénéfices qui nous sont redistribués. Tous ces services nous aident beaucoup !

Stéphanie Siboniyo, agricultrice et membre d’une coopérative appuyée par ADISCO

Nos partenaires

Soutenus par

En utilisant le site Internet ayant pour URL www.solsoc.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte