Burundi

Contexte

Un nouveau président de la République a été élu en mai 2020, lors d’une campagne électorale relativement calme. Les mouvements sociaux et ONG font l’objet d’une surveillance stricte et les cadres d’expression et revendication restent fortement contrôlés et limités. Sur le plan économique, les perspectives ne semblent pas s’améliorer. La fermeture des frontières à cause de la pandémie a influé sur la hausse du prix de certaines denrées alimentaires. La rareté des devises s’est amplifiée et l’inflation continue toujours de progresser. La filière café reste toujours perturbée par la mesure de dé-privatisation prise par l’État. À cela s’ajoutent des cours mondiaux toujours bas, une production faible, un taux de change défavorable, des difficultés dans la gestion des coopératives, des intempéries et catastrophes naturelles qui continuent de maintenir la majorité des Burundais dans des conditions de vie précaires.

Notre action

Solsoc agit en milieu rural dans la région du Kirimiro en appuyant des coopératives et autres initiatives d’économie sociale et solidaire (IESS). Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International, 155 emplois (dont 33 permanents) ont ainsi été créés depuis le début du programme. Les partenaires de Solsoc (ADISCO, CNAC, UHACOM) mènent également un important travail de plaidoyer et de sensibilisation pour que les politiques soient plus favorables à l’agriculture familiale. Solsoc appuie 27 mutuelles de santé communautaires, accompagnées par ADISCO, dans les 5 régions caféicoles du Burundi. L’environnement dans lequel évoluent les mutuelles reste difficile. La Carte d’Assistance Médicale (CAM), même si elle offre des services de mauvaise qualité, est maintenue par l’État et continue de concurrencer les mutuelles. Malgré tout, celles-ci ont réussi, à travers des actions de sensibilisation et d’ancrage communautaire, à augmenter leurs effectifs de 35 % en 2020. Sur le plan syndical, avec le soutien de la FGTB Horval, notre partenaire, la FEBUTRA continue d’étendre son champ d’action. Fin 2020, elle comptait 14 syndicats membres et 18 coopératives affiliées.

4

ORGANISATIONS PARTENAIRES BURUNDAISES

81

ORGANISATIONS LOCALES APPUYÉES

3.1

MILLIONS D'EUROS D'APPORT FINANCIER DE SOLSOC EN 5 ANS

Témoignage

Je suis agricultrice et membre de la coopérative « TERUJIMBERE ». Avec ADISCO, j’ai entrepris des projets d’agriculture intégrée, d’élevage et puis j’ai économisé 30 000 francs burundais pour démarrer une boulangerie. Au début, j’avais beaucoup de soucis : lors de la cuisson, le four devenait trop chaud et calcinait les pains. J’ai parlé de mon problème à ADISCO qui m’a formée pour améliorer la qualité du pain et m’a accordé un financement de 400 000 francs burundais avec lesquels j’ai pu faire construire un four moderne, acheter un vélo pour le transport des pains et 50 kg de farine de blé. Aujourd’hui, je gagne suffisamment pour payer le loyer et les salaires de mes quatre employés.

Virginie HAKIZIMANA, Giheta, province Giteg

Nos partenaires

Soutenus par

En utilisant le site Internet ayant pour URL www.solsoc.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte