Sénégal

Contexte

La protection sociale et l’économie sociale et solidaire sont les deux premiers piliers de la politique annoncée par la Présidence du Sénégal, rendant ainsi le contexte favorable aux volets du programme 2017-2021 dans lesquels se sont engagés les partenaires de Solsoc au Sénégal. L’État encourage aussi les mouvements de jeunes. Les mutuelles et les IESS vont de l’avant, même si les financements de l’État suivent avec retard, et que ces structures ont une trésorerie encore fragile. Les mutuelles sont bien engagées dans la voie de la professionnalisation et de la digitalisation. Parallèlement, l’offre de soins doit aussi être améliorée afin que les membres des mutuelles trouvent un sens à leur démarche. Comme ailleurs, la Covid-19 a entraîné une crise profonde avec pour impact une baisse des revenus qui affecte plus les femmes que les hommes ; une inflation des denrées de base; un accès difficile aux intrants agricoles et 14% des Sénégalais·e·s ont renoncé ou n’ont pas pu recevoir des soins de santé pour des affections autres que la Covid-19 sur la période du 2 mars au 26 avril 2020, avec un impact plus important chez les femmes et les filles. 

Notre action

Solsoc et ses deux organisations partenaires au Sénégal, l’ONG GREEN et le réseau Oyofal Paj, travaillent ensemble à étendre la protection sociale et améliorer les droits des travailleur·euse·s de l’économie informelle et du monde rural, et plus particulièrement ceux des jeunes et des femmes en favorisant la création d’emplois avec des revenus viables. Pour ce faire, le programme renforce 4 types de groupes cibles: des mutuelles de santé, ainsi que leurs unions départementales et régionales, des réseaux d’initiatives d’économie sociale et solidaire et des mouvements de jeunes. Un appui organisationnel, technique, thématique et politique leur permet de représenter une véritable force de mobilisation et de jouer pleinement leurs rôles respectifs dans l’extension de leurs droits sociaux, politiques et économiques.

2

Partenaires Locaux

33

Organisations locales soutenues

1.2

millions d'euros d’apport financier de Solsoc en 5 ans

Témoignage

La première chose que je demande à tout le monde, c’est d’adhérer à la mutuelle Oyofal Paj de Keur Maba. C’est important. Je suis membre de la mutuelle depuis 2016 et je cotise chaque année pour quatorze personnes. En 2016, ma femme est tombée malade. Sa situation était grave et le poste de santé de Keur Maba nous a référé au centre de santé de Nioro du Rip, puis après 3 jours, on nous a envoyés à l’hôpital régional de Kaolack. La mutuelle a payé 80% des frais tels que les ordonnances, les radios, l’hospitalisation et moi, j’ai contribué pour 20%. Sans la mutuelle, j’aurais dû vendre mes semences, une vache ou un cheval. Mais grâce à la mutuelle, j’ai pu surmonter ce très gros problème. Être dans une mutuelle, ça augmente l’économie et ça rend les soins abordables et accessibles dans les structures sanitaires publiques et je veux vous dire « gnak booku ci mutuelle woorute» (En wolof : sans la mutuelle, c’est l’insécurité). Merci !

El Hadji Djim Touré, Vice-Président de la mutuelle de santé Oyofal Paj de Keur Maba Diakhou et bénéficiaire de la mutuelle.

Nos partenaires

Soutenus par

En utilisant le site Internet ayant pour URL www.solsoc.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte