RDC

Contexte

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la RDC est comptée parmi les pays au monde qui réunissent le plus de facteurs de risque (taux de pauvreté élevé, système sanitaire déficient et zones urbaines surpeuplées) et où les impacts de la pandémie (même si en 2020 elle a été moins virulente qu’attendu) exacerbent encore plus ces facteurs. Les prévisions prévoient une récession économique de -2,2 % conséquente à la pandémie. L’agriculture, considérée par la nouvelle Présidence comme une perspective de développement intéressante susceptible de contribuer au décollage économique du pays et à la réduction de la pauvreté, reste malgré tout peu performante. Elle est freinée par son sous-financement, l’absence d’une administration dynamique et compétente, le mauvais état des routes des dessertes agricoles et sa faible productivité. 

Notre action

Les actions du programme de Solsoc sont en lien avec les 4 dimensions du Travail Décent. Diverses actions du programme permettent de renforcer le leadership des citoyen·ne·s et de soutenir le plaidoyer en faveur de l’agriculture familiale. Dans le domaine de la protection sociale, Solsoc et ses partenaires Solidaris Liège, l’UNMS et Multipharma accompagnent 3 mutuelles de santé (LONALO, MUSQUAP et MUSAFY) afin qu’elles soient reconnues comme des actrices incontournables dans la mise en place de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU). De plus, Solsoc et ses partenaires, dont la Centrale Générale (par le biais de Co-valent), permettent la création d’emplois en accompagnant 27 microentreprises en milieu rural et urbain dans le secteur minier artisanal, agricole, de la commercialisation et de la construction. La Coopérative « Musala se musala » (« Il n’y a pas de sot métier ») financée par Bruxelles International a été légalisée selon le modèle OHADA. Cette reconnaissance officielle l’autorise à organiser la collecte des poubelles ménagères dans les quartiers de la Ville de Kinshasa sur base d’abonnement. Ses membres, 20 jeunes éboueur·euse·s, dont 6 jeunes filles, sont formé·e·s au tri sélectif et à la transformation de déchets.

3

Organisations partenaires

36

Organisations locales soutenues

2.6

Millions d'euros d'apport financier de Solsoc en 5 ans

Témoignage

Avec les pillages populaires de 1991 et 1993, beaucoup d’entreprises ont fermé leurs portes et ne les ont jamais rouvertes. Je me suis retrouvé sans emploi, sans rien comme revenu. J’étais père, je devais continuer à assumer mes responsabilités. C’est comme cela que je me suis lancé dans l’élevage de porcs, comme plusieurs de mes anciens collègues. D’abord avec un porcelet, puis deux et maintenant j’ai des porcs et des porcelets. J’ai installé ma porcherie sur le site CECOMAF dans la commune de N’djili qui était avant encore une zone non habitée. Pour résoudre nos problèmes qui étaient communs, nous les éleveurs du site, nous avons fait, « l’association des éleveurs des centres maraîchers de Kinshasa », AECMK en sigle. Dans le cadre de son programme d’appui aux entreprises sociales, le CENADEP nous a proposé de mettre en place une cantine coopérative pour la vente de produits zootechniques et vétérinaires et de développer le métayage avec des géniteurs de races améliorées.L’installation de cette boutique proche de nos porcheries nous facilite l’approvisionnement au moment opportun et à un prix abordable. Nous ne dépendons plus des commerçants. Nos élevages sont plus performants en quantité et en qualité, nos revenus ont sensiblement augmenté et nous sommes dorénavant devenus autonomes financièrement.  

Didier BADIBANGA, président de l'IESS AECMK

Nos partenaires

Soutenus par

En utilisant le site Internet ayant pour URL www.solsoc.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte