Tierra de lucha

Tierra de lucha

2019 est une année symbolique pour les travailleur∙euse∙s du monde entier: elle marque le 100e anniversaire de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Dans ce cadre, FOS, IFSI et Solsoc ont réalisé « Tierra de lucha », un documentaire et une exposition photo sur les droits des travailleur·euse·s en Colombie.

Les Colombien∙ne∙s connaissent des conditions de travail particulièrement précaires. Le taux de chômage, ainsi que le travail informel sont au plus haut. Les inégalités hommes-femmes, notamment salariales et face à l’accès et au maintien à l’emploi, sont flagrantes. La situation des jeunes est inquiétante : l’accès à un emploi décent est très compliqué et le système de pension est sur le point de s’effondrer.

Malgré cette situation, le taux de syndicalisation s’élève à peine à 4,6% de la population active. La répression syndicale compte parmi les plus brutales dans le monde. Un climat hostile qui restreint le dialogue social, y compris au sein d’entreprises européennes ou belges, telles que Nestlé ou AB InBev. "Être syndicaliste en Colombie, c'est avoir un pied dans la tombe.", nous a confié Luis Giovanni Castañeda, Président du syndicat Sintraimagra, à Medellín lors d’une interview. À ceci, Tangui Cornu, Co-Président de la FGTB Horval répond : « Parce que les syndicats sont forts en Belgique et en Europe, on doit faire des pressions sur les entreprises belges ou européennes en Belgique et en Europe pour qu’elles aient des comportements qui soient aussi éthiques en Colombie que ça ne l’est ici. »

"Tierra de Lucha" est un documentaire et une exposition photo sur les conditions de travail en Colombie. Il raconte la lutte des travailleur.euse.s pour le respect de leurs droits, malgré la répression de l’État, des employeurs et des différents groupes armés. Une immersion dans la vie quotidienne des travailleur.euse.s, au sein de leurs familles et de leur travail. L’expression de leurs craintes, mais aussi de leurs rêves, dans un contexte historique et social compliqué.


Le documentaire et l'exposition photo visent à informer le public belge, présenter les luttes citoyennes et syndicales et leur importance. Il est également un moyen de dénoncer les violences commises envers les défenseur∙euse∙s des droits humains et syndicalistes et de proposer des alternatives économiques respectueuses des droits des travailleur∙euse∙s. Pour plus d'infos, veuillez consulter le dossier de présentation, en cliquant ici.

Les outils sont disponibles. Si vous souhaitez organiser un événement (soirée de projection, conférence, débat, ou autre) n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : igimnopoulou@solsoc.be

En utilisant le site Internet ayant pour URL www.solsoc.be, vous consentez à ce que les cookies puissent être placés sur votre appareil conformément à la présente Politique d'Utilisation des Cookies.
J'accepte