banniere

Partenaire de changement

Accueil du site > Actualités > Communiqué : Solidarité Socialiste soutient les prisonniers politiques (...)

Communiqué : Solidarité Socialiste soutient les prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim depuis le 27 septembre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Suite à l’appel de la délégation générale palestinienne auprès de l’UE, du Luxembourg et de la Belgique et de différentes organisations de la société civile palestinienne, parmi lesquelles Addameer et Bisan Center for Research and Development, Solidarité Socialiste souhaite exprimer son soutien le plus déterminé aux prisonniers politiques palestiniens qui ont entamé une grève de la faim le 27 septembre dans plusieurs prisons israéliennes pour protester contre la détérioration de leurs conditions de détention.

Cette initiative fait suite à un discours du premier ministre israélien Benjamin Netanyahou le 23 juin dernier, à l’occasion duquel il a annoncé un changement de politique visant à punir collectivement les prisonniers palestiniens pour la détention continue du soldat israélien Gilad Shalit. Depuis lors, le Service Pénitentiaire Israélien (Israeli Prison Service) a restreint l’accès des prisonniers à l’enseignement, à la presse, aux livres provenant de l’extérieur. Il a également réduit le temps de visite accordé aux familles, procédé à certains transferts de détenus et, plus grave encore, il a augmenté son recours aux mesures d’isolement et aux fouilles de nuit.

Malgré La récente annonce de la libération de Gilad Shalit en échange de 1027 détenus palestiniens, la situation n’a pas changé. Pire encore, le service pénitentiaire a pris des mesures de rétorsion à l’égard des grévistes en confisquant certains produits comme le lait et le sel, denrées vitales dans une telle situation.

Pour rappel, environ 5000 Palestiniens sont encore emprisonnés dans les geôles israéliennes, parmi lesquelles figurent plus de 20 représentants du Conseil législatif et du Conseil national palestiniens dont Ahmad Saadate et Marwan Barghouti. Dans sa résolution du 4 septembre 2008, le Parlement européen avait appelé à la libération de certains d’entre eux, tout en demandant à Israël « de garantir le respect des normes minimales de détention, de traduire tous les détenus en justice, de mettre fin au recours aux "ordonnances de détention administrative" et de prendre des mesures appropriées en ce qui concerne les mineurs et les droits pour les prisonniers de recevoir des visites, conformément aux normes internationales ». Solidarité Socialiste condamne les mesures de punition collective adoptées récemment par le Service Pénitentiaire Israélien et rappelle qu’elles sont formellement interdites au regard de l’article 33 de la quatrième Convention de Genève.

Par ailleurs, les prisonniers politiques entre ce lundi dans leur 21e jour de grève et leur état de santé se dégrade de manière inquiétante. Solidarité Socialiste appelle donc le parlement européen et tous les responsables politiques belges à faire pression d’urgence sur le gouvernement israélien afin que ce dernier accorde un traitement digne aux prisonniers palestiniens et qu’il se conforme aux règles du droit international.

LE CROCO,

La newsletter qui a du mordant !

Voir les archives
S'abonner

Soutenez nos actions, faites un don sur le CCP IBAN BE42-0000-0000-5454

Solidarité Socialiste - FC&D asbl | rue Coenraets 68 | 1060 Bruxelles - Tél : +32 (0)2/505.40.70 | Fax : +32 (0)2/512.88.16
| Plan du site | Contactez-nous - Site réalisé par Cassiopea sous Spip