banniere

Partenaire de changement

Accueil du site > Actualités > Soirée-débat, 9 novembre : Les femmes, symboles de la résistance en (...)

Soirée-débat, 9 novembre : Les femmes, symboles de la résistance en Colombie

Les droits des femmes - conflit armé (Résolution 1325) et résistance en Colombie

Invitation à une soirée-débat : "Les femmes, symboles de la résistance en Colombie". Le mercredi 9 novembre, de 18h00 à 20h00, rue Blanche 29, à Bruxelles.

Il existe, au sein de la société colombienne, un niveau élevé de discrimination envers les femmes. C’est un fait qui affecte les femmes qui défendent les droits humains en les exposant à des risques plus élevés liés au genre. Cela se concrétise par de la violence, du harcèlement sexuel et des attaques liées à leur sexualité destinées à discréditer leur réputation et leur travail, ainsi que par des menaces et des attaques contre leurs enfants. Dans le cadre du conflit colombien, la violence sexuelle à l’encontre des femmes et des jeunes filles prévaut, y compris à l’encontre de celles qui défendent les droits humains, une violence utilisée par les groupes armés comme une « arme de guerre » pour les terroriser et déstabiliser. Ce problème est largement occulté en Colombie, peu de cas ont été dénoncés et encore moins ont été jugés.

La protection des femmes qui défendent les droits humains fait partie des obligations juridiques internationales de tous les États qui doivent assurer le respect des droits fondamentaux des personnes. Les femmes qui défendent les droits humains ont besoin d’un soutien et d’une protection différenciés répondant aux menaces spécifiques auxquelles elles et leurs familles doivent faire face et qui diffèrent de celles de leurs homologues masculins. Le Programme National Colombien de Protection pour les défenseurs ne parvient pas à empêcher ces attaques, ce qui signifie que les femmes courageuses sont confrontées quotidiennement à d’énormes risques pour leur vie et leurs familles. Toutes les femmes qui défendent les droits humains en Colombie accomplissent des tâches fondamentales qui les soumettent à des niveaux inacceptables de risque. Elles doivent bénéficier d’une protection différenciée qui doit être consultée intégralement et être appliquée sans délai conformément aux mécanismes de protection nationaux et internationaux.


LE CROCO,

La newsletter qui a du mordant !

Voir les archives
S'abonner

Soutenez nos actions, faites un don sur le CCP IBAN BE42-0000-0000-5454

Solidarité Socialiste - FC&D asbl | rue Coenraets 68 | 1060 Bruxelles - Tél : +32 (0)2/505.40.70 | Fax : +32 (0)2/512.88.16
| Plan du site | Contactez-nous - Site réalisé par Cassiopea sous Spip