Communiqué de presse 13/09/2012
Solidarité Socialiste

Pascale Bodinaux : 02/505.40.82

Attaques répétées contre l’ONG de défense des droits humains IPC, organisation partenaire de Solidarité Socialiste à Medellin - Colombie

Le lundi 3 septembre 2012, l’Instituto Popular de Capacitación - IPC dénonçait publiquement le cambriolage dont il était la cible. Vendredi 7 septembre, il constatait en outre le piratage de sa page Web (http://www.ipc.org.co) et l’effacement de la totalité de son contenu.

Ces faits ne sont pas isolés. Il semble qu’ils soient directement liés entre eux et que leur but est d’entraver l’action de l’IPC au sein des débats menés pour la recherche de la vérité, de la justice et de la réparation des victimes de violations des droits humains.

Selon les conclusions du Procureur Général de Colombie, ces recherches ont abouti à la découverte et la dénonciation de groupes organisés responsables d’une série d’actes criminels en Colombie. Des actes commis par les commandants paramilitaires, parmi lesquels figure Diego Fernando Murillo Bejarano, alias “Don Berna”, ont été reconnus par la justice comme en faisant partie.

Le 3 septembre dernier, l’IPC attirait l’attention sur le fait que les agressions commises à son encontre ont eu lieu dans le contexte de l’audition par la justice de l’ex-chef paramilitaire, Diego Fernando Murillo Bejarano, alias “Don Berna”, lors d’une procédure dans laquelle l’IPC s’est constituée partie civile , suite au rapt en 1999 de 4 membres de son personnel , et d’un ’attentat à la bombe contre le siège de l’organisation situé dans le quartier Prado Centro à Medellin, et aux menaces proférées à l’encontre des membres de la cellule « Droits humains » de l’IPC qui se sont soldées par leur exil en 2000.

En raison des nouvelles attaques contre l’IPC, Solidarité Socialiste et les organisations membres de son réseau international poussent un cri d’alarme afin d’obtenir des autorités une protection de l’institution qui doit pouvoir poursuivre son action en matière de défense des droits à la vérité, à la justice et à la réparation.

Nous demandons aux autorités belges compétentes de faire pression sur le gouvernement colombien afin qu’il s’engage à mener les enquêtes appropriées et à appliquer urgemment les mesures conservatoires et de protection collectives et individuelles qui s’imposent pour garantir la poursuite du travail de l’IPC, financé notamment par la coopération belge, en matière de défense des droits humains.

Nous demandons également à toutes les organisations, à l’ensemble des réseaux d’organisations de défense des droits humains, en particuliers celles actives en Colombie, d’exprimer leur solidarité et leur appui par la diffusion de ce communiqué.


Solidarité Socialiste - F.C. & D. asbl
rue Coenraets, 68 - 1060 Bruxelles
T: 32 (2) 505.40.70 / F: 32 (2) 512.88.16
www.solsoc.be / fcd@solsoc.be
Banque de la Poste 000-0000054-54