Communiqué de presse
Solidarité Socialiste

Contact presse : Ioanna Gimnopoulou
igimnopoulou@solsoc.be
02/505 40 83

Inquiétude sur le sort de Kamal Abbas, défenseur de la lutte syndicale égyptienne

ONG et syndicats belges s’inquiètent du sort de Kamal Abbas, directeur du Centre égyptien des services aux syndicats et aux travailleurs (CTWUS), condamné à six mois de prison en février 2012. Un an après la révolution égyptienne, cette condamnation représente une grave entorse à la liberté d’expression et une menace pour la liberté syndicale et la démocratie.

Cheville ouvrière de la lutte syndicale égyptienne, Kamal Abbas a été jugé par contumace et condamné à six mois de prison « pour avoir interrompu et critiqué Ismael Fahmy, fonctionnaire d’Etat et dirigeant du syndicat officiel, pendant son discours au congrès de l’Office international du Travail à Genève en juin 2011 ». Kamal Abbas a accusé la Fédération égyptienne des syndicats de ne pas représenter les travailleurs égyptiens. Cette dernière soutient la loi de mars 2011 criminalisant les grèves et manifestations et s’oppose à la légalisation de la liberté syndicale.

Depuis l’annonce de sa condamnation, Kamal Abbas a fait appel. Il sera entendu le 8 avril prochain. Kamal Abbas lutte depuis plus de vingt ans pour la liberté d’expression et le respect des droits des travailleurs en Egypte. Il s’est d’ailleurs fortement impliqué dans la déclaration de la liberté syndicale rédigée après la chute d’Hosni Moubarak, mais cette déclaration n’a toujours pas été approuvée par les autorités.

Fin janvier 2012, Kamal Abbas avait rencontré des représentants de la Confédération syndicale internationale, notamment des syndicats belges (CSC, FGTB et CGLSB), l’occasion pour eux de réaffirmer leur appui à la défense de la liberté d’association et à la Confédération des syndicats indépendants. Aujourd’hui encore, ONG et syndicats belges demandent l’abstention de toute forme de harcèlement contre les syndicalistes ou autres représentant(e)s de la société civile égyptienne exerçant leurs activités légitimes.

Une lettre a été envoyée le 8 mars dernier par la Confédération européenne des syndicats (CES) à Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, pour lui faire part de ses profondes inquiétudes face aux récents développements en matière de libertés syndicales en Egypte. Il est en effet essentiel que l’UE et les Etats membres ne dissocient pas le commerce de la défense de la démocratie et des droits de l’Homme.

Solidarité Socialiste
CNCD-11.11.11 & 11.11.11
ABVV-FGTB
ACV-CSC
ACLVB-CGSLB
FOS
INTAL
MOC


Solidarité Socialiste - F.C. & D. asbl
rue Coenraets, 68 - 1060 Bruxelles
T: 32 (2) 505.40.70 / F: 32 (2) 512.88.16
www.solsoc.be / fcd@solsoc.be
Banque de la Poste 000-0000054-54