CP du 31/01/2017
Solidarité Socialiste

Contact presse : Ioanna Gimnopoulou
igimnopoulou@solsoc.be
02/505 40 83

Violences dans la région d’Urabá, en Colombie

Porfirio Jaramillo, réclamant de terre de la région d’Urabá (Département d’Antioquia) a été assassiné ce samedi 28 janvier. Quatre hommes lourdement armés se sont introduits dans la ferme de ce leader paysan et l’ont enlevé sous les yeux de sa famille et ses amis. Il s’agit de la 73ème personne réclamant ses terres assassinée en Colombie depuis 2008.

Selon Carlos Paez, Président de l’organisation partenaire de Solidarité Socialiste « Tierra y Paz » (Terre et Paix), le leader faisait l’objet de menaces contre son intégrité physique depuis plusieurs mois. Il avait sollicité la mise en place d’un système de protection à l’Unité Nationale de Protection (UNP), service national chargé de la sécurité des victimes du conflit armé. La victime avait également informé l’Unité de la Restitution des Terres, service national décentralisé chargé de la réparation des victimes illégalement spoliées de leurs terres.

Pour rappel, en novembre dernier, Solidarité Socialiste a accompagné une mission d’information organisée par la Coordination Belge pour la Colombie. Une délégation composée de deux parlementaires, la députée wallonne PS Olga Zrihen et l’eurodéputée du groupe GUE/NL Tania Gonzales Peñas, a visité la région d’Urabá. Les parlementaires ont rencontré des victimes de l’accaparement des terres et ont également participé à une réunion avec l’Unité des victimes et l’Unité de la Restitution des Terres, où elles ont pu constater le faible pourcentage de terres (environ 6%) redistribuées dans cette région, particulièrement touchée par le conflit armé, via cette instance censée mettre en application la Loi de Restitution des Terres, votée il y a pourtant déjà 6 ans.

Suite à cette nouvelle vague de violences, Solidarité Socialiste exprime son inquiétude et sa solidarité vis-à-vis des réclamants de terres dans la région d’Urabá ; et de manière plus globale, par rapport aux menaces récurrentes visant les défenseurs de droits humains en Colombie. Elle condamne fermement ces violences et soutient les appels de la société civile adressés aux autorités colombiennes en vue de la protection de ses représentants pacifiques et désarmés. Dans le contexte des récents accords de Paix, nous espérons que le gouvernement Colombien respectera ses engagements à faire valoir les droits des réclamants de terre et à assurer la protection de leur intégrité physique et psychologique, ainsi qu’à mener des enquêtes concernant les responsables de ces actes criminels.


Solidarité Socialiste - F.C. & D. asbl
rue Coenraets, 68 - 1060 Bruxelles
T: 32 (2) 505.40.70 / F: 32 (2) 512.88.16
www.solsoc.be / fcd@solsoc.be
Banque de la Poste 000-0000054-54