CP du 21/09/2016
Solidarité Socialiste

Contact presse : Ioanna Gimnopoulou
igimnopoulou@solsoc.be
02/505 40 83

Violences en RDC

Deuxième journée de violents heurts à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, qui opposent le président Joseph Kabila avec la contestation de son maintien au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat constitutionnel. Les manifestations de ces deux derniers jours contre le report des élections ont été violemment réprimées. On déplore plusieurs dizaines de morts.

L’Observatoire de la Société Civile pour le Suivi du Dialogue en RDC, un collectif d’organisations mis en place à l’issue du Forum Social Congolais à l’initiative d’organisations de la Société civile dont le CENADEP, organisation partenaire de Solidarité Socialiste, lance un appel aux différentes parties prenantes afin d’apaiser le climat tendu de ces derniers jours. Nous vous le relayons ici.

Solidarité Socialiste en profite pour appeler le gouvernement belge à encourager le pouvoir congolais à trouver une solution pacifique et démocratique à la crise actuelle et à la mise en place de toutes les mesures nécessaires à l’organisation d’une véritable alternance démocratique en RDC. Elle lui demande également de réaffirmer son soutien aux organisations de la société civile congolaise, notamment les organisations partenaires de la coopération belge, qui œuvrent pour l’avènement de la paix et de la démocratie en RDC.


Appel de l’Observatoire de la Société Civile pour le Suivi du Dialogue en RDC

L’observatoire de la Société Civile pour le Suivi du Dialogue en RDC enregistre en ce jour du 20 septembre 2016 plusieurs appels et interpellations des organisations de la société civile, en marge du climat d’insécurité et de terreur qui règnent dans la capitale congolaise, à la suite des manifestations de l’Opposition Politique appelant la convocation de l’électorat pour l’élection présidentielle !

Ainsi un appel est vivement lancé :
Au Président de la République et au Gouvernement de la République

  • Prendre toutes les dispositions pour apaiser la population afin que soit rétablie la confiance et la coopération.
  • Instruire les Ministres et autres tenants du Pouvoir d’éviter tout discours incendiaire et de privilégier l’apaisement et la confiance entre fils et filles d’une même nation.
  • Rassurer la population quant à la réelle volonté des autorités d’organiser les élections crédibles et apaisées dans les meilleurs délais.

Aux Partis de l’Opposition réunis au sein du RASSEMBLEMENT

  • Rappeler les militants et combattants à leur responsabilité civique et morale afin qu’ils évitent, lors des manifestations, de s’en prendre aux personnes et à leurs biens.
  • Éviter d’entacher une revendication aussi noble et courageuse par des irrégularités susceptibles de dresser les uns contre les autres

Aux Délégués de la Société Civile au Dialogue National

  • Prendre toutes leurs responsabilités en invitant la Majorité et l’Opposition à placer l’intérêt de la nation au-dessus de leurs intérêts égoïstes pour ne pas être comptables d’un éventuel bain de sang.
  • Envisager la possibilité de la suspension de leur participation aux travaux du Dialogue et à la mise en œuvre de sa conclusion tant que les deux camps ne s’engagent pas dans un schéma qui évite le chaos.

Au Système des Nations Unies

  • Soutenir la population congolaise par un appui aux efforts de la Société civile qui œuvre pour l’avènement d’une société réellement démocratique.

Solidarité Socialiste - F.C. & D. asbl
rue Coenraets, 68 - 1060 Bruxelles
T: 32 (2) 505.40.70 / F: 32 (2) 512.88.16
www.solsoc.be / fcd@solsoc.be
Banque de la Poste 000-0000054-54