banniere

Partenaire de changement

Bolivie

COMMENT FAIRE FACE A L’INSTABILITÉ POLITIQUE ET SOCIALE

En 2016, la popularité du président Evo Morales, au pouvoir depuis déjà 11 ans, est de plus en plus affaiblie. Le 21 février, il a soumis au peuple un référendum qui lui aurait permis de prolonger son mandat pour 2019-2025. Le non l’a emporté ; seuls 3 départements sur un total de 9, ont voté oui. Au niveau social, plusieurs événements ont chamboulé la stabilité politique. On peut signaler notamment la marche réalisée par les personnes en situation d’handicap (aux alentours de 67.000 personnes mobilisées) et l’occupation de la Place de Murillo où siège le gouvernement national. Par ailleurs, la fermeture par le gouvernement de l’Entreprise Nationale de Textiles, qui a laissé près de 1000 travailleurs sans emploi, et la réduction des fonds destinés à des actions sociales due à une diminution des prix de matières premières ont provoqué l’indignation face aux politiques économiques de ce gouvernement.

Bolivie

La lutte de Beatriz Mamani pour la promotion syndicale de la femme

Cela fait environ 16 ans que Beatriz Mamani a commencé à travailler comme charcutière. « J’étais très jeune, je savais à peine ce que signifiait le travail syndical en tant que représentation organisée des ouvriers et des employés », explique-t-elle.

Grâce à l’action de certains syndicats comme Riberalta, situé dans le département du Beni, à l’est de la Bolivie, la participation des femmes a considérablement augmenté. « Nous avons commencé à comprendre des termes tels que le patriarcat et le sexisme », nous confie Beatriz qui est arrivée il y a quatre ans, en 2013, au service de la Promotion Syndicale de la Femme dans la Confédération Générale des Travailleurs en Usine. Elle est la seule femme parmi les 25 leaders masculins de l’un des syndicats les plus influents dans le mouvement ouvrier bolivien. « Ce fut une expérience très intéressante. Il est important de souligner que le soutien de Solidarité Socialiste nous a permis de mieux faire face aux défis et de renforcer la participation des femmes dans les différentes fédérations du pays. »

L’économie sociale et solidaire, levier de changement

En Bolivie, Solidarité Socialiste soutient 3 organisations locales, AYNI , FINS et CIOEC . L’objectif de ces organisations est de travailler avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire (municipalités, syndicats, réseaux et plateformes), afin de renforcer leurs capacités, augmenter leur présence dans le cadre des politiques publiques et faciliter la production et la commercialisation de leurs services ou produits.

À titre d’exemple, en 2016, le syndicat agricole des femmes « Bartolina Sisa » a obtenu des fonds de la municipalité d’Achoalla pour mettre en place 14 projets d’économie sociale et solidaire pour les organisations de femmes. Le fait de les intégrer dans le processus, de l’identification des projets à leur mise en place, a dynamisé le travail autour de la thématique du genre et a renforcé le rôle des femmes dans les instances de décision des différentes organisations. Pour le syndicat des femmes, cela leur a permis d’augmenter leur reconnaissance et de jouer un rôle important auprès des instances politiques locales.

Parmi les lignes de force de notre programme en Bolivie figure la mise à disposition de fonds complémentaires de la part des pouvoirs locaux pour soutenir davantage de projets d’économie sociale et solidaire. En tout, 54 expériences ont été appuyées dans les quatre municipalités. Le programme a permis de créer des initiatives porteuses de changement et d’aider les populations locales, malgré leur isolement géographique, à renforcer les liens avec les pouvoirs locaux et à créer des initiatives qui leur permettent de disposer de plus d’autonomie et d’augmenter considérablement leur qualité de vie.

Pour ce faire, Solidarité Socialiste se nourrit des expériences et de l’expertise de ses partenaires et crée des liens entre ses partenaires en Belgique et les organisations locales. En août 2016, une délégation de la centrale de l’alimentation ABVV-FGTB HORVAL s’est envolée vers la Bolivie pour découvrir les projets soutenus, échanger sur les expériences et les difficultés avec les syndicats locaux et poser les bases pour le futur programme en Bolivie qui sera appuyé par HORVAL et le Fonds de l’Alimentation.

Sur le même sujet

LE CROCO,

La newsletter qui a du mordant !

Voir les archives
S'abonner

Soutenez nos actions, faites un don sur le CCP IBAN BE42-0000-0000-5454

Solidarité Socialiste - FC&D asbl | rue Coenraets 68 | 1060 Bruxelles - Tél : +32 (0)2/505.40.70 | Fax : +32 (0)2/512.88.16
| Plan du site | Contactez-nous - Site réalisé par Cassiopea sous Spip