banniere

Partenaire de changement

Accueil du site > Actualités > Semaine de la solidarité internationale 2009 du CWBCI

Semaine de la solidarité internationale 2009 du CWBCI

jeudi 26 février 2009

Début 2008, les turbulences financières provoquées par l’effondrement du secteur immobilier et du crédit hypothécaire aux Etats Unis semblaient avoir épargné les économies des pays émergents et des pays en voie de développement. Quelques mois plus tard, l’hémorragie de la crise financière n’a pu être jugulée et les effets néfastes de la crise se font aujourd’hui ressentir sur toute la planète, n’épargnant aucun pays. Elle s’est transformée en crise économique et sociale mondiale.

Une fois encore, les pays les plus pauvres sont victimes de l’irresponsabilité des politiques économiques imposées par les pays riches et leurs institutions financières. Ils sont à la merci de crises dont ils ne sont nullement responsables. Comme pour les récentes crises climatiques, alimentaires et énergétiques, la responsabilité en incombe exclusivement aux pays les plus riches, aux institutions financières internationales et aux entreprises transnationales. A eux donc d’assumer le coût financier de la sortie de crise, y compris pour les pays en voie de développement.

Mais l’impact de la crise financière et économique touche tant les populations du nord que du sud. Elle va fragiliser les personnes les plus vulnérables et accroître les inégalités sociales. Les émeutes de la faim sont encore dans tous les esprits. Les populations affamées subissent les conséquences prévisibles de libéralisation de l’agriculture, (orientée vers l’exportation au détriment de la production vivrière) et de la volatilité des prix, soumis à la voracité des fonds spéculatifs. En quelques mois, l’augmentation du prix des aliments et des combustibles a fait basculer plus de 100 millions de personnes dans l’extrême pauvreté. Avec la crise économique et sociale qui se profile, le seuil de 1 milliards de personnes souffrant de la faim et de la malnutrition risque d’être franchi.

Les crises mondiales se succèdent à un rythme effréné. Crise alimentaire, crise énergique, crise climatique, crise financière, crise économique, crise écologique, la mondialisation s’emballe et prend l’eau de toute part. Personne, ni l’ONU, ni les puissances mondiales, ni les institutions financières ne sait comment mettre fin au chaos grandissant. Or toutes ces crises sont interconnectées. La solution viendra d’une refondation de l’ordre mondial où les droits politiques et socio-économiques auront la primauté sur la finance et le commerce.

Dans ce cadre, Solidarité Socialiste participe à la semaine de la solidarité internationale du CWBCI au cours de laquelle elle animera plus particulièrement la journée du 26 mars. Celle-ci se déroulera à partir de 19h30 à la FGTB Libramont (Zoning de Flohimont, suivre fléchage Wallonie Bois).

Organisée autour de la question "Crise alimentaire, une fatalité ?", il s’agit d’une rencontre citoyenne au départ d’extraits du film « We feed the world ». Les intervenants de la soirée seront : Yves SOMVILLE (directeur du service d’étude de la Fédération Wallonne de l’Agriculture), Stéphane DESGAIN (représentant de la plate-forme souveraineté alimentaire et chercheur, chargé de projet au CNCD), Pape Assane Diop de la FONGS (Fédération des Organisations Non Gouvernementales Sénégalaises représentant 3000 associations paysannes), partenaire de Solidarité Socialiste, et Joël THIRY (FGTB Luxembourg).

Infos : Géraldine Georges (02/505.40.83 - ggeorges@solsoc.be)

Ci-dessous, le programme complet de la semaine de la solidarité internationale !

LE CROCO,

La newsletter qui a du mordant !

Voir les archives
S'abonner

Soutenez nos actions, faites un don sur le CCP IBAN BE42-0000-0000-5454

Solidarité Socialiste - FC&D asbl | rue Coenraets 68 | 1060 Bruxelles - Tél : +32 (0)2/505.40.70 | Fax : +32 (0)2/512.88.16
| Plan du site | Contactez-nous - Site réalisé par Cassiopea sous Spip