banniere

Partenaire de changement

Burundi

DES AVANCÉES SOCIALES SUR FOND DE TENSIONS POLITIQUES ET ECONOMIQUES

La crise politique née en 2015 de la volonté du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat continue de marquer négativement le pays. L’opposition et les leaders de la société civile qui contestent la légalité de son élection sont en exil. La communauté internationale ne parvient pas à impulser une sortie de crise, ni à imposer le désarmement des Imbonerakure, milice accusée de commettre de graves atteintes aux droits humains dans un climat d’impunité. Certains gouvernements et organisations internationales ont dès lors cessé leur collaboration avec le gouvernement burundais. Ceci a des incidences économiques importantes. Ainsi, le gel des aides bilatérales de la Belgique, de l’UE, des Pays Bas et des Etats-Unis a privé l’État de la moitié de son budget. S’en est suivie une crise des devises, entraînant des pénuries de produits importés, de même qu’une flambée des produits de première nécessité. La campagne café 2015-2016 a été désastreuse, notamment à cause des dégâts causés par les phénomènes climatiques El Niño et la Niña et de la tendance baissière des cours mondiaux du café.

Burundi

Une coopérative pour un meilleur produit et un salaire décent

« Je suis membre de la coopérative de Ruziba-Nyamakarabo de Mugina (CIBITOKE). Pour que notre manioc nous rapporte plus, nous le récoltons, nous le traitons et nous le séchons selon un protocole strict pour qu’il puisse être transformé dans le moulin de notre coopérative en une farine de qualité qui a été labellisée, la farine GASIMBO. Notre farine est vendue maintenant à Bujumbura dans le magasin de l’UHACOM dont notre coopérative est membre. »

Calimie N. Membre de la Coopérative

En 2016, le nombre de Mutuelles de Santé des caféiculteurs a diminué suite à la relance de la Carte d’Assistance Médicale, presque gratuite et de ce fait impossible à concurrencer. Elles n’étaient plus que 19 (26 en 2015) et couvraient un peu plus de 30.000 bénéficiaires. Avec l’appui de nos partenaires ADISCO et la PAMUSAB, et le soutien financier des fédérations des Mutualités socialistes et de Solidaris International, ces mutuelles sont cependant devenues plus performantes et contribuent à améliorer les conditions socioéconomiques des ménages et la qualité des soins de santé.

En ce qui concerne les coopératives multifonctionnelles, l’année 2016 a marqué une avancée de leur autonomisation, que ce soit en développant leurs services de stockages (9), en achetant leurs intrants de manière groupée (9) mais aussi en devenant « multi filières » (7), en multipliant leurs propres semences (4) ou en développant une activité de transformation. Leur faîtière, l’Union Haguruka a été mise sur pied et développe des services transversaux aux coopératives. La législation sur les coopératives est passée sous l’impulsion d’ADISCO qui a plaidé pour y intégrer les valeurs de l’économie sociale et solidaire. La Fédération Burundaise des Travailleurs de l’alimentation qui rassemble des syndicats du secteur agroalimentaire, avec le soutien de la centrale de l’alimentation FGTB-ABVV HORVAL et du Fonds de l’Alimentation, a créé 9 points focaux provinciaux et mis en place 9 syndicats dans son secteur.

L’Université Populaire Haguruka est devenue une référence locale pour la formation des leaders des mutuelles et des coopératives. 5 nouveaux modules de formations ont été conçus en 2016, 13 sessions de formation ont été organisées et 4 nouvelles recherches-actions participatives ont débuté.

La Confédération Nationale des Associations des Caféiculteurs du Burundi, par son travail de plaidoyer a maintenu le blocage de la privatisation de la filière café encore en 2016. Elle informe de plus en plus en temps réel via les réseaux sociaux, les flux électroniques (sms-média) et l’application Tachata.

Sur le même sujet

LE CROCO,

La newsletter qui a du mordant !

Voir les archives
S'abonner

Soutenez nos actions, faites un don sur le CCP IBAN BE42-0000-0000-5454

Solidarité Socialiste - FC&D asbl | rue Coenraets 68 | 1060 Bruxelles - Tél : +32 (0)2/505.40.70 | Fax : +32 (0)2/512.88.16
| Plan du site | Contactez-nous - Site réalisé par Cassiopea sous Spip